Yannick SEITZ Yannick SEITZ
Montbéliard (F25)

... Ni artiste abstrait, ni artiste figuratif, Yannick Seitz est avant tout peintre de l'impalpable. Au travers ses oeuvres, il nous fait entrer dans son univers si particulier empli de sons, d'ombres, de silhouettes translucides...

Passionné de physique quantique, il pourrait faire sienne cette phrase d'Yves Klein dont la vie et l'oeuvre influencent son travail : "...Car la sensibilité de l’homme peut tout dans la réalité immatérielle ; elle peut même lire dans la mémoire de la nature du passé, du présent et du futur." (Yves Klein 1960 in "Le vrai devient réalité").

C'est une pochette de l'album du groupe Joy Division réalisée par le designer Peter Saville et représentant "100 consecutive pulse from the pulsar CP1919" qui a été l'élément originel et déclencheur de la création de Yannick Seitz, graphisme auquel il a plusieurs fois rendu hommage au travers ses oeuvres dites classiques. Si son cheminement artistique l'a mené au départ à concrétiser visuellement des sons, il a par la suite et sans fausse pudeur représenter des instants de sa vie, de mémoires, de traces, de témoignages, de stigmates... puis matérialiser ses questionnements, ses émotions.

Volontairement, l'artiste s'est écarté des critères habituels et sa recherche constante porte tant sur de nouveaux matériaux que sur des nouvelles façons d'appréhender l'espace. Quelque soit le support utilisé, il fait toujours parti intégrante de l’oeuvre et se marie toujours avec les compositions ayant pour base un amalgame synthétique...

LiensBaniere