Artiste Poête Hélène ROBELLET
Belfort (F90)

Hélène ROBELLET

Née à Paris, en 1939 (5ème génération de parisiens), j'ai été élevée en majeure partie par mes admirables grands-parents maternels durant la captivité de mon père en Allemagne et l'implication de Maman dans la Resistance. Après son retour et la venue d'un frère et d'une soeur, mon père, délaissant le foyer nous plongea dans d'énormes problèmes aussi bien moraux que financiers.

Consciente des difficultés rencontrées par ma mère, dès lâge de 13 ans, renonçant aux études traditionnelles, je rentrai au Collège Technique afin d'acquérir rapidement un métier. L'année de l'examen, l'inoculation sans précaution du BCG a déclenché des problèmes pulmonaires qui m'ont éloignée de Paris durant près d'une année (8 mois en préventorium dans les Hautes Pyrénées, sans revoir ma famille, puis enfin en Savoie).

Après un modeste CAP, j'intègre les services administratifs de l'Éducation Nationale à Paris puis à Belfort où m'a conduite en 1968 la profession de mon mari ; j'ai présenté les concours internes jusqu'à un grade de catégorie A et ma nomination de Secrétaire Générale dans un Service Départemental de l'État à Belfort, durant les 10 dernères années de ma carrière.

Une fille nous était née en 1966, instalée sur la région et très proche de moi.

La poésie était pour moi dès ma prime enfance qui fut entourée de beauté (langages, objets, musées, lectures, spectacles...). Mes possibilités d'écriture me furent révélées par une institutrice remarquable en C.P. en 1945 et, depuis, je n'ai cessé d'écrire cherchant à améliorer mon style en fonction des exigences de la technique et de l'équilibre harmonieux entre la forme et l'inspiration.

D'autres rencontres d'exception m'ont confortée dans cette voie et j'ai eu la chance - hé oui! - de bénéficier de critiques intelligentes qui, parce que dures, lucides et exigeantes, ont été particulièrement constructives : en effet nul n'a le droit de se contenter du pire lorsqu'il est capable du meilleur.

Depuis 1969, année où j'ai présenté les premiers concours nationaux et régionaux de poèsie, je suis passée en 10 ans de "Mention honorable" à "1er Prix" des poètes de l'Est (Alsace et Franche-Comté), entre autres.

Poussée par le regretté peintre et poète, Jean CHABOUDÉ, j'ai publié à compte d'auteur deux recueils : "À Cloche-Coeur" et "Mes quatre chemins", merveilleusement illustrés par des amis, peintres régionaux et participé en 1982 à l'écriture d'un disque en hommage à Louis PERGAUD pour le 100ème anniversaire de sa naissanceavec la participation des amis du musicien Roger SERGE; la pochette fut illustrée par les élèves de l'École des Beaux Arts de BELFORT gérée à l'époque par l'ASMVV (qui a donnée naissance au GRAAL), dont j'étais la secrétaire.

J'ai aussi, durant de nombreuse année, organisé, présenté, animé des rencontres en poésie au sein de diverses structures (Association des Palmes Académiques et Association des Membres dans l'Ordre National du Mérite - dont je suis membre , Maison de Quartier Centre Ville dont j'ai été 10 ans Présidente) qui ont réuni un public large et important ; enfin j'ai animé plusieurs années un atelier de poésie avec des adolescents d'un quartier périphérique de Belfort au sein du Centre Socio Culturel l'Arsot à OFFEMONT.

J'ai été nommée Officier dans l'Ordre National des Palmes Académiques, Chevalier dans l'Ordre National du Mérite, Chevalier dans l'Ordre International des Arts et des Lettres et suis titulaire de la Médailles d'Argent du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

La poésie est un merveilleux refuge et, comme toutes forme d'expression artistique, un exutoire et un cheminent vers la beauté mais aussi un extraordinairesujet de rencontres, d'ouvertures, de compréhension et de partage, d'approfondissement divers : la sensibilité exarcerbée du poète s'épanouisseant lorsqu'elle touche les autres.

J'ai été amenée à lutter - parfois inexorablement - pour toujours écrire selon Ma Vérité car :

"seuls, les poètes sauront nous réconcilier avec la Terre"

Hélène Robellet